Communiqués

Aéoroport Notre Dame des Landes pour nous c'est toujours NON

AddThis Social Bookmark Button

Déclaration d'Avenir Citoyen : www.avenircitoyenbfc.fr

Le projet aéroportuaire de Notre Dame des Landes sur un site de 1650 Hectares est INUTILE, parce que Nantes dispose déjà d'un aéroport plus grand que Genève-Cointrin ( 380ha) qu'il suffirait de moderniser.
De plus l'objectif annoncé de 9 millions de passagers est bien loin du trafic de Genève : 12 millions de passagers.
Cette construction n'apportera donc rien à l'économie du pays. RUINEUX parce qu’il coûtera au contribuable plusieurs centaines de millions d'eauros alors que l'aménagement de l'aéroport existant serait 5 fois moins élevé.
IMPOSE parce que voulu par une classe politique et administrative aux concepts périmés et par le Groupe VINCI qui ne ne pense qu'à ses profits et à son développement.
TOXIQUE parce qu'aggravant la production de Gaz à effet de serre, artificialisant de plus en plus de sols, réduisant la production agricole agricole et allant toujours dans le sens de la consommation à outrance.

11 familles et 4 paysans refusent de quitter les lieux et risquent l'expulsion à partir du 26 mars prochain par décision du Tribunal de Nantes. Cette décision scandaleuse suscite un grand élan de solidarité sur le site, mais également dans toute la France. C'est pourquoi :

  1. Nous demandons, dans un premier temps au Président de la République de tenir ses engagements à savoir : Pas d'expulsion et de lancement de travaux tant que les recours juridiques ne sont pas épuisés.
  2. Nous nous opposons à ce gigantesque saccage qui découlerait de la mise en œuvre d'un tel projet tant au plan humain qu'en terme de disparition de la Biodiversité et des terres agricoles. Disparitions dont le rythme s'accélère de jour en jour.
  3. Nous réclamons la création d'une commission de concertation pour étudier la modernisation de l'aéroport actuel de Nantes-Atlantique pour le rendre plus performant si besoin. Dans un même temps nous demandons la mise à l'étude par cette commission d'un projet pour convertir la ZAD en exploitations agricoles plus nombreuses et utiles à la production locale et aux besoins en alimentation.
  4. Nous poursuivrons la lutte aux cotés des familles et des associations locales jusqu'à l’obtention d'une décision politique mettant fin à ce projet pour construire l'avenir autrement.
MILITONS