• Débusquons les Lobbys ?

    Ils s’insinuent dans nos assiettes, dans nos robinets, dans nos trajets, dans l’atmosphère. Ils forcent l’entrée de nos écoles, de nos gares, de nos hôpitaux. Ils tirent les ficelles de dirigeants au mieux complaisant pour leur permettre de répandre leur camelote dans toute l’Europe : glyphosates et pesticides, travail au rabais et autres casses sociales, réseau ferroviaire dépecé et autres privatisations de nos biens communs...

    En savoir plus
  • Les lobbys en Europe - Le grand trafic néolibéral

    Gabriel Amard a lutté pendant 25 ans, pour sortir les lobbys et la finance de la vie communale. Son combat le plus emblématique est sans nul doute celui contre les multinationales de l’eau, qu’il raconte dans La Guerre de l’eau, et L’eau n’a pas de prix. Pour toutes ses actions en faveur des biens communs du vivant, il s’est vu remettre un passeport de citoyenneté universelle à la Maison de l’UNESCO en mai 2013.

    En savoir plus
au fil de l'actualité

Dans un communiqué du 28 mars 2014, le groupe Pierre&Vacances annonçait officiellement son intention de construire deux center-parcs en Franche-Comté et Bourgogne. L'un doit être construit sur le territoire de la commune de Poligny, dans le Jura, région du Revermont. L’autre doit naitre sur le site de la forêt du Rousset, en Saône-et-Loire, région de Cluny.

Pour l'un comme pour l'autre, ces projets sont des projets inutiles au plan économique et catastrophiques au plan environnemental.

 

Chacun des centres doit couter 170 millions d'euros HT dont 66 dédiés aux équipements et 104 millions pour les cottages. Il s'agit en effet de construire 400 « châlets » par centre, accompagnés de nombreux équipements tels qu'une bulle qui reproduira artificiellement un climat tropical. Ce qui fait la renommée des center-parcs, c'est également ses grandes piscines chauffées qui peuvent faire plus d'un hectare. Conséquences : dans le Jura, il est envisagé la destruction de plus de 180 hectares de la forêt de Poligny. En Saône-et-Loire, on sait que des négociations sont en cours avec un propriétaire de 260 hectares au Rousset. Ces structures consomment une quantité d'eau incommensurables et nécessitent des aménagements en matière d'alimentation et d'assainissement qui ne sont pas sans impact sur l'environnement.

Pierre&Vacances a par ailleurs annoncé que les équipements seront cédés à des sociétés d’économie mixte (SEM) constituées majoritairement par le Département et la Région. L’exploitation des équipements sera assurée par Center Parcs moyennant un loyer garanti. Voilà encore des projets nuisibles qui vont pomper les finances publiques de collectivités déjà en difficulté en ces temps d'austérité.

Tout ça pour la création d'emplois à temps partiel, précaires. Tout ça pour créer des « réserves » hermétiques à l'économie locale.

Militant moi-même au sein du collectif Notre dame des landes jura contre les projets inutiles et l ' artificialisation des sols, je souhaite voir les élu-e-s locaux des territoires concernés arrêter les négociations avec Pierre&Vacances, et se mobiliser contre ces projets inutiles et j'espère qu'un mobilisation forte et citoyenne se mettra en place pour la protection des forêts de Saône-et-Loire et du Jura.

Gabriel Amard, tête de liste Front de Gauche, aux élections européennes dans la circonscription Est

suivez-moi

facebook

instagram

boîte à outils

Agenda

Vidéos

Faites la loi vous mêmes

Audios

Téléchargements

Liens amis

Publications

Rechercher