• Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires

    Rencontre avec ICAN, ONG Prix Nobel de la paix 2017 le 26 septembre. Le 26 septembre est la journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires. A la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies, Donald Trump a appelé mardi à isoler encore plus l’Iran sur le dossier nucléaire tandis que les négociations avec la Corée du Nord n’avancent pas.

    En savoir plus
  • Gestion des flux migratoires : cynisme à tous les étages

    Septembre 2018, Emmanuel Macron, progressiste européen auto-proclamé, refuse le débarquement de 58 migrant.e.s dont une femme enceinte. A bord de l’Aquarius, ils débarqueront à Malte. En juin 2018, la France avait déjà refusé l’accès aux ports de Corse à l’ONG SOS Méditerranée, au mépris du droit maritime qui prévoit que le port le plus proche se doit d’assumer la responsabilité de l’accueil. Le navire avait alors plus de 600 passagers en détresse à son bord.

    En savoir plus
  • Le Ceta a un an : un an de trop

    L'accord de libre échange entre l'UE et le Canada a un an. Seulement 12 pays sur les 28 (27 sans le Royaume-Uni) ont ratifié l'accord. La France ne l'a pas encore signé. Pourtant, l'accord est en vigueur. Il est entré en application provisoire le 21 septembre 2017. C'est l'entourloupe qu'a trouvé la Commission pour imposer un projet que les peuples et de nombreux représentants de leur pays ne veulent pas. Cette application provisoire est en soi un scandale démocratique...

    En savoir plus
  • Des coupes, des coupes encore et encore !

    Des coupes dans l’éducation et la santé pour financer les premiers de cordées ! A la fin c’est toujours le peuple qui porte les nobles sur ses épaules. Deux grandes annonces cette semaine ! Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education, a décidé de supprimer 1800 postes de fonctionnaires. Les services du ministère de l’Education nationale prévoient pourtant une hausse de 26 000 élèves en 2018 et de 40 000 élèves chaque année entre 2019 et 2021...

    En savoir plus
  • Les lobbys à Bruxelles - Le grand trafic néolibéral

    Un ouvrage de Gabriel Amard, #europeennes2019, Édition 2018 revue et augmentée.

    Sortie nationale le 22 août aux éditions www.graffic.fr, chez votre libraire préféré. 10 euros

    En savoir plus
  • Signez la pétition "STOP à la répression à Bure"

    Les militant.e.s écologistes ne sont pas des criminel.le.s ! Le mercredi 20 juin, plusieurs perquisitions se sont tenues aux domiciles d’opposant.e.s au projet d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo, ainsi qu’à la Maison de la Résistance de Bure. Au moins 10 militant.e.s dont l’avocat en droit de l’environnement Etienne Ambroselli qui défend les opposant.e.s au projet, ont été interpellé.e.s.

    En savoir plus
  • La Commission concocte en douce un budget pour les 7 prochaines années !

    Le 2 mai dernier, la Commission européenne a publié les documents du « cadre financier pluriannuel » pour les années 2021 à 2027, c’est à dire un budget sur 7 ans...

    En savoir plus
au fil de l'actualité

Dans un communiqué du 28 mars 2014, le groupe Pierre&Vacances annonçait officiellement son intention de construire deux center-parcs en Franche-Comté et Bourgogne. L'un doit être construit sur le territoire de la commune de Poligny, dans le Jura, région du Revermont. L’autre doit naitre sur le site de la forêt du Rousset, en Saône-et-Loire, région de Cluny.

Pour l'un comme pour l'autre, ces projets sont des projets inutiles au plan économique et catastrophiques au plan environnemental.

 

Chacun des centres doit couter 170 millions d'euros HT dont 66 dédiés aux équipements et 104 millions pour les cottages. Il s'agit en effet de construire 400 « châlets » par centre, accompagnés de nombreux équipements tels qu'une bulle qui reproduira artificiellement un climat tropical. Ce qui fait la renommée des center-parcs, c'est également ses grandes piscines chauffées qui peuvent faire plus d'un hectare. Conséquences : dans le Jura, il est envisagé la destruction de plus de 180 hectares de la forêt de Poligny. En Saône-et-Loire, on sait que des négociations sont en cours avec un propriétaire de 260 hectares au Rousset. Ces structures consomment une quantité d'eau incommensurables et nécessitent des aménagements en matière d'alimentation et d'assainissement qui ne sont pas sans impact sur l'environnement.

Pierre&Vacances a par ailleurs annoncé que les équipements seront cédés à des sociétés d’économie mixte (SEM) constituées majoritairement par le Département et la Région. L’exploitation des équipements sera assurée par Center Parcs moyennant un loyer garanti. Voilà encore des projets nuisibles qui vont pomper les finances publiques de collectivités déjà en difficulté en ces temps d'austérité.

Tout ça pour la création d'emplois à temps partiel, précaires. Tout ça pour créer des « réserves » hermétiques à l'économie locale.

Militant moi-même au sein du collectif Notre dame des landes jura contre les projets inutiles et l ' artificialisation des sols, je souhaite voir les élu-e-s locaux des territoires concernés arrêter les négociations avec Pierre&Vacances, et se mobiliser contre ces projets inutiles et j'espère qu'un mobilisation forte et citoyenne se mettra en place pour la protection des forêts de Saône-et-Loire et du Jura.

Gabriel Amard, tête de liste Front de Gauche, aux élections européennes dans la circonscription Est

suivez-moi

facebook

instagram

youtube

Canal Fi

Canal Fi est une « télé » insoumise qui diffuse en ligne des productions vidéo de la France insoumise, de personnalités de ce mouvement et de youtubeurs et youtubeuses.

boîte à outils

Agenda

Vidéos

Faites la loi vous mêmes

Audios

Téléchargements

Liens amis

Publications

Rechercher